La CES dit "non" à la déréglementation et aux attaques contre les droits des travailleurs